Gérard Klein : « Si nous ne faisons pas attention à notre avenir, nous n’aurons pas d’avenir »

Gérard Klein : "Si nous ne faisons pas attention, notre avenir, nous n'aurons pas d'avenir"
On ne présente plus Gérard Klein, écrivain et éditeur, qui a lancé dans les années 70 chez Robert Laffont la fameuse collection Ailleurs et demain (qu’il soit infiniment remercié pour ça !). A l’occasion de sa venue aux Utopiales 2015, il a bien voulu répondre à quelques questions, depuis les rapports entre la science-fiction et la Sci-Fi, jusqu’aux problématiques actuelles du big data ou de l’intelligence artificielle, qui vont sans doute impacter fortement notre futur. Questions d’autant plus structurantes que pour lui le public de la science-fiction a cessé d’avoir confiance dans son avenir et a perdu son intérêt pour les représentations de l’avenir.

Les Éditions du non-A : Comment la science et la fiction peuvent-elles éclairer nos “Réalité(s)” ? (sujet des Utopiales 2015 NDLR)

Gérad Klein : Je ne sais pas très bien ce que vous entendez par « Réalités ». La science perfectionne notre représentation du monde. La fiction et en particulier la science-fiction, interrogent beaucoup de choses : des idées reçues, nos sociétés, nos désirs et nos craintes.

Diriez-vous que la science-fiction jouit aujourd’hui d’une réelle légitimité ?

Non, certainement pas. Il suffit de voir que la petite place qu’elle avait obtenue dans les grands médias, et en particulier dans la presse écrite, place qui a diminué puis pratiquement disparu. Ce déclin ne date pas d’hier. Il me semble avoir commencé avec le millénaire et il est maintenant catastrophique. Plus personne ne semble s’y intéresser en dehors du cercle très restreint des amateurs et professionnels.

>> Lire la suite ici
Gérard Klein : « Si nous ne faisons pas attention à notre avenir, nous n’aurons pas d’avenir »
Mot clé :                    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *