Les mondes des non-A

Les mondes non-A
Voici quelques pistes à suivre dans le domaine des idées et œuvres non-aristotéliciennes, qu’il s’agisse de romans, de contes, de poésies, d’art. Pour les contenus plus orientés recherche, vous pouvez aller voir ce que nous proposons dans la rubrique Décryptages.

A tout seigneur tout honneur, commençons avec :

Romans

Le cycle du Ā

Cycle en 3 volumes de l’écrivain de science-fiction canadien A. E. van Vogt.

Volume 1 : Le Monde des Ā

Le titre original anglais du premier volume est The World of Null-A. Le roman, dont le titre se prononce « Le Monde des non-A », a été écrit en 1945 par A. E. van Vogt et traduit d’enthousiasme en français par Boris Vian, en 1953. (A noter que « non » n’est pas pris dans un sens « privatif », mais « extensif ».)

Les mondes non-AHistoire : Dans un futur proche, la société est régie par une élite politique et technique possédant des conceptions philosophiques évoluées, non-aristotéliciennes. Tous les postes de pouvoirs sont remis en jeu régulièrement grâce à un système de « jeux » (examens) opérés dans la Cité des jeux, sous la supervision de la Machine des jeux, un supercalculateur gigantesque. Un homme, Gilbert Gosseyn (dérivé du terme anglais Go sane, celui qui est « d’esprit sain », en d’autres termes qui sait se servir de son cerveau sans les dérives égotiques ou névrotiques), désireux de concourir pour accéder à l’élite, se trouve subitement refoulé et se rend compte que son passé, une fois décrypté, n’est qu’une illusion. Se trouvant alors en position difficile dans la ville moderne et hyper-contrôlée, il part à la recherche de son identité réelle. Dans cette quête il rencontre des membres de l’élite active, dont certains lui apportent une aide capitale tandis que d’autres tentent de l’éliminer. Tour à tour recherché et sauvé, liquidé et rematérialisé sur Vénus, la planète exemplaire du monde non-aristotélicien, Gosseyn comprend progressivement, aidé en cela par son « cerveau second », à l’origine de pouvoirs exceptionnels, qu’il est l’instrument d’une révolution dans le monde du non-A, tandis que dans le même temps la Terre est sous la menace d’une invasion par un empire galactique hostile. Au fur et à mesure de son enquête il apprend à utiliser les capacités exceptionnelles que lui confère son cerveau hors-norme. Il lui faudra alors pénétrer dans la « Machine », à la fois sanctuaire technique et ordinateur géant, mis au point par le fondateur du système non-A, pour comprendre à la fois les raisons et les enjeux de son aventure. (Source Wikipédia, améliorée)

Volume 2 : Les Joueurs du Ā

Ce roman est écrit à l’époque où van Vogt se perfectionne en sémantique générale. À preuve, l’auteur parsème le roman d’épigraphes qui décrivent les résultats auxquels il est arrivé. Il publie les Joueurs du Ā d’octobre 1948 à janvier 1949 dans Astounding Stories. Ce roman prend une autre tangente, il n’est pas un simple prolongement de son prédécesseur. Gilbert Gosseyn a enfin résolu ses problèmes existentiels et de sécurité personnelle. Il a en effet découvert son créateur et possède le pouvoir de se téléporter à volonté. (Source Wikipédia)

Volume 3 : La Fin du Ā

Gilbert Gosseyn, doté du pouvoir de se téléporter à volonté, se réveille dans une capsule spatiale. Ignorant pourquoi il s’y trouve, il doit affronter une race extraterrestre qui fait la guerre à une autre race humanoïde depuis des décennies, sinon des siècles. Tout en tentant de résoudre le conflit opposant les races, il fera la rencontre de différents personnages aux pouvoirs étranges.

De Vogt, il est intéressant dans la même veine, de lire :

La faune de l’espace

(Titre original anglais : The Voyage of the Space Beagle) A. E. van Vogt, 1950.
Au cours d’un long périple dans l’espace, l’équipage du vaisseau Le Fureteur rencontre différentes formes d’intelligence extraterrestres qui les exposent à de nombreux dangers. L’un des membres d’équipage, adepte d’une science nouvelle appelée le « nexialisme », tentera de prouver à ses coéquipiers méfiants à quel point cette nouvelle discipline peut contribuer à résoudre des problèmes complexes.

et aussi :

L’enchâssement de Ian Watson

Les mondes non-A - L'Enchâssement de Ian WATSONL’Enchâssement (The Embedding), publié en 1973, était le premier roman de Ian Watson (« le plus remarquable premier roman que j’ai lu depuis dix ans » écrivait James G. Ballard dans The New Statesman) ; il obtint en 1975 le prix Apollo pour sa traduction française. L’Enchâssement n’est certes pas le premier roman de science-fiction à s’articuler autour du langage et de ses théories… Et des logiques non-A.
Lire la suite de cette intéressante analyse, ici >>

Un ouvrage heureusement réédité en 2015 aux éditions Le Bélial’ dans une traduction révisée.

Les travaux du philosphe et sociologue, Bertrand Méheust, entre autre auteur de Science-fiction et soucoupes volantes, ont fortement influencé Watson. Nous aurons l’occasion d’y revenir dans ce hub.


Les mondes des non-A dans les :

Contes

Les aventures de Nasrudin
Les mondes non-A

Le non-A avant la lettre, inaugurateur, initiateur, incomparable, c’est le Mulla Nasrudin. Le corpus de ses histoires est un des trésors de la tradition orale. Contées depuis des siècles du Maroc à la Chine, de l’Asie centrale au Proche-Orient, elles gardent tout leur pouvoir et continuent de faire rire et de faire voir. Personnage légendaire, Nasrudin transcende les cultures et les époques. Tour à tour idiot et sage, retors et ingénu, il est le miroir de l’humain.

Idries Shah nous conte dans ces trois volumes – Les Exploits, Les Plaisanteries et Les Subtilités – quelques-unes de ses mille et une aventures et facéties.

Que ces contes soient étudiés pour leur sagesse cachée ou savourés pour leur humour stimulant, ils procurent à ceux qui les goûtent – petits et grands – un plaisir incomparable et durable.


Philémon

Les mondes non-A

Le Naufragé du « A » est le premier album des aventures de Philémon, paru en 1972, personnage en équilibre instable et perpétuel sur le fil tendu entre le A et le non-A.

Synopsis : Un jeune garçon nommé Philémon tire de l’eau du puits. Il découvre une bouteille contenant un message. Tombant dans le puits, il se retrouve dans un monde parallèle, le monde des lettres de l’Océan Atlantique. Il y rencontre Barthélémy, l’ancien puisatier, qui s’est retrouvé sur l’une de ces îles en forme de lettres, et y vit avec un centaure nommé Vendredi.

Ā suivre…


Image de Une : MC Escher, Bond of Union, 1956 Collection Gemeentemuseum Den Haag, The Hague, The Netherlands.

Les mondes des non-A
Mot clé :                                    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *